Sur quel sport miser pour maximiser ses gains?

Le choix du sport à miser afin d’avoir le maximum de gain varie selon le degré de connaissance qu’on a sur la discipline ainsi que les chances qui peuvent être de son côté. Il existe des méthodes et des techniques pouvant permettre de gagner aux paris sportifs sans le permettre dans tous les cas. Il faut donc savoir le sport qui permet de gagner des paris facilement. En effet, on peut parier sur le football, le basketball, le tennis, le rugby, le handball, la boxe, le Baseball et la Formule 1. Seulement, si on veut optimiser les gains, le pari sur le football est le plus aisé.

Les caractéristiques d’un pari sur le football

Dans le domaine du sport, le pari de football est un cas spécifique des paris qui se développent rapidement. Il consiste à miser une somme d’argent pour parier sur le résultat du match. On peut viser le gagnant du match mais aussi le nombre de buts marqués.

En outre, ce pari sportif est le plus passionnant et a le plus d’adeptes en France car même les débutants pourraient l’essayer. Il faut seulement analyser une rencontre, le championnat à miser et les pièges à éviter. De plus, parier sur le football permet d’obtenir facilement beaucoup d’argent. Pour cela, il suffit de regarder le classement des cinq derniers matchs et la formation des deux équipes pour connaître celui qui va gagner.

Les critères importants à prendre en compte dans un pari de football

Pour pouvoir optimiser ses gains dans les paris de football, il faut tenir compte de plusieurs critères qui sont par ordre d’importance :

l Le classement des équipes.

l La motivation des joueurs.

l La formation des joueurs et les compositions des équipes.

l Les performances des équipes.

l Les saisons des matchs à venir.

l L’historique des deux équipes.

l L’adaptation de chacun des équipes à la météo et à l’état de la pelouse.

Tagged , , , , , ,

Numérique et paris sportifs, le nouvel axe de développement de la FDJ ?

Les orientations de développement de la FDJ portent sur le numérique pour les cinq années à venir. Un objectif d’évolution qui devrait concerner les paris sportifs aussi. Mme Pallez, présidente depuis novembre 2014 est l’élément moteur de ce plan prévu pour aboutir en 2020. Elle a constaté que le service numérique avait envahi les habitudes des clients et qu’ils étaient demandeurs du même type de service pour effectuer leurs paris ou leurs mises. Bien sûr le réseau physique sera toujours en fonction mais complété par un réseau numérique.

Le numérique au service du client

Il existe en France 32 700 points de vente de la FDJ. Le but n’est pas de diminuer ce service proche de la clientèle en matière de conseils et d’explications des jeux mais de le renforcer avec une possibilité supplémentaire en numérique. Le projet comprend une dématérialisation de la prise de jeu sur les mobiles, les tablettes et les iphones. Le pari sportif est en fait en train de tester le processus avant que l’on puisse généraliser le numérique à tous les jeux de la FDJ. Le rôle du détaillant sera toujours essentiel notamment pour le contrôle des paris par les mineurs.

Si le pari sportif est précurseur dans le plan de développement numérique, c’est simplement qu’il a besoin lui aussi de se renforcer. Ce marché apparaît comme moins développé que le reste des jeux qui rencontre une nette augmentation de participation sur internet depuis son ouverture. Une volonté donc de l’entreprise de mettre en avant le pari sportif en France pas seulement lors des grands événements comme la coupe du monde de football.

Le risque du pari sportif en numérique

Il est à noter que les risques éthiques sont la préoccupation principale de la FDJ. Si l’accueil physique permet un filtrage de la participation des mineurs, en revanche le contrôle des paris sur mobile est plus difficile. Il faut donc travailler sur les nouvelles données de contrôle des jeux et paris autant que les nouvelles opportunités apportées par les paris sportifs actuellement.

Tagged , ,

Paris sportif, le jackpot pour un jour du Gard

Le jackpot pour un joueur du Gard

Le 10 mars dernier, un joueur du Gard c’est vu être l’heureux gagnant d’un des plus grands jackpots. En effet, celui-ci a vu son pronostique lui rapporter près de 760 000 euros.

Le jackpot au loto foot

La cagnotte que ce joueur a reporté c’est fait grâce à un pari sportif, et plus exactement un LOTO FOOT. Le joueur a découvert qu’il était l’heureux gagnant en allant consulter ses résultats sur internet. Cette somme dit il va lui permettre de s’acheter enfin la maison dont il rêvait pour passer sa vie avec sa famille.

L’un des plus gros lots du département

L’heureux gagnant n’est pas le joueur qui a remporté le plus d’argent à un paris sportif dans son département. En effet, avant lui, un autre joueur de paris sportif c’est vu remporter la conquête somme de 1.5 millions d’euros en 2011 à Arles. De quoi remercier son équipe de foot et ne plus manquer aucun de ses matchs.

La française des jeux ce ruine dans le département

Malgré ces deux grosses cagnottes remportées dans le département grâce aux paris sportifs, elles sont encore loin de rattraper le plus gros gagnant de la française des jeux dans le Gard. En effet, un très grand chanceux qui a validé son billet d’euros million à Nîmes à eu la chance de remporter une cagnotte de 15 millions d’euros, 10 fois plus que le gagnant d’Arles.

Les tirages rapportent le plus de gains

Même si les paris sportifs ont de beaux jours devant eux, les 5 plus grosses cagnottes proviennent des jackpots du Loto et de l’Euromillion. Une hausse rapide du nombre de millionnaires dans le département qui encouragera surement les joueurs à visiter les bureaux de presse.

Tagged ,

PMU, le poker en berne, la marque mise sur le sport!

Les mauvais résultats du poker en ligne pour PMU

La marque de paris hippique qui c’était développé avec le Poker en ligne a vu ses chiffres baissés considérablement au dernier trimestre 2014. Un phénomène qui s’est poursuivi au premier trimestre 2015, où la marque a enregistrée une baisse de 4.9%, enregistrant des enjeux qui s’élèvent à un peu moins de 150 millions d’euros sur ce trimestre. Le produit brut sur les jeux est donc logiquement en baisse également, ne s’élevant plus qu’à 3.9 millions d’euros sue le premier trimestre 2015, soit une baisse significative de 2.1%.

Le Cash Game premier responsable de la baisse

Sans surprise, le secteur qui a connu la plus forte baisse est celui du Cash Game, les paris qui se font sur une table sans limite de temps et sans Blind contrairement aux matchs de tournoi. Ce secteur à enregistré à la fin de l’année 2014 une baisse de près de 12% de sa fréquentation et donc de ses mises. De quoi décourager la société de paris hippiques qui va très certainement choisir de se tourner vers ses autres branches d’activité.

Des paris hippiques en baisse, mais des paris sportifs en hausse

Paradoxalement, ce n’est pas sur les paries hippiques que la firme PMU se rattrape. En effet, dans le même courant que le poker en ligne, les paries hippiques ont eux aussi connus une forte baisse durant le dernier trimestre 2014, s’élevant à 2.8%. Mais ce n’est pas en France que la baisse est la plus impressionnante, atteignant 2.6% dans le pays. En effet, c’est surtout à l’étranger que la firme s’écroule, enregistrant une très forte baisse de près de 6%. De leur côté, les paris sportifs sont quant à eux dans une situation très confortable, l’entreprise ayant enregistré une hausse de 4.7%.

Tagged , , ,